Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
Captcha
Recopier le code :
119 Abonnés
Nouvelles classées
+ Année 2017
+ Année 2016
+ Année 2015
+ Année 2014
 -  Année 2013
+ Année 2012
+ Année 2011
Archives revue
Infos
Visites

 232649 visiteurs

 6 visiteurs en ligne


Nouvelles de Rodolfo au Mozambique

 

Voici ce que nous écrivions en début d’année à propos de Rodolfo au Mozmbique :

Mexicain d’origine, Scheutiste et médecin[i], notre ami Rodolfo nous a donné quelques nouvelles. Après avoir travaillé avec Médecins Sans Frontières pour divers projets liés au Sida, et après de nombreuses formations, il est depuis trois ans le Coordinateur du Projet VIH/Sida dans le projet CHASS SMT, pour toute la Province de Tete au Mozambique. Une province qui compte plus de trois millions d’habitants, et dont près de 7% de la population est porteuse du virus, dont une majorité de femmes :  rodolfomontanoh@gmail.com

 

Aujourd’hui, nous apprenons que la situation politique devient de plus en plus difficile, suite à des fortsts mouvements d’opposition au gouvernement. Dans une communication, il nous disait que depuis quelques années, les investissements étrangers sont nombreux dans ce pays, principalement dans le secteur minier et pétrolier. Tout cela a provoqué l’enrichissement d’une petite minorité, le mécontentement de bien d’autres, et surtout….la course au pouvoir.

Jusqu’à présent, il se sent en sécurité, puisqu’il vit en communauté avec les Jésuites, et il ne compte pas quitter le pays, même si déjà son ONG a prévu des évacuations possibles

 

 



[i]  Diplômé médecin-chirurgien au Mexique en 1981, Il a travaillé chez les indiens à  “San Antonio Cañada, Puebla” avec Maria Vandoren, ICM á la « Sierra Negra de Puebla » pendant quelques années avant de travailler au Congo, à Ndage. C’est à partir de 2002 qu’il s’engage comme MSF, d’abord à Konakry dans des camps de réfugiés.

En 2004, il arrive pour la première fois au Mozambique après plusieurs formations pour le traitement du Sida, et toujours comme Médecin Sans Frontières. C’est en 2007 qu’il rejoindra l’ONG dans laquelle il œuvre toujours actuellement. Rappelons aussi que Rodolfo, comme bien d’autres « techniciens cicm » n’a jamais voulu être ordonné prêtre, sa Mission, c’est d’être « frère-médecin » au service du monde.