Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
Captcha
Recopier le code :
124 Abonnés
Nouvelles classées
+ Année 2017
+ Année 2016
 -  Année 2015
+ Année 2014
+ Année 2013
+ Année 2012
+ Année 2011
Archives revue
Infos
Visites

 245043 visiteurs

 2 visiteurs en ligne


Des mutuelles au Congo - par webMaster le 22/03/2015 @ 16:32

DES MUTUELLES AU CONGO, MAIS LES MEDICAMENTS ?

 

 

Nouveauté : des mutuelles

Aujourd'hui en RDC, des mutuelles de santé naissent et se développent dans de nombreuses Provinces, et elles peuvent bénéficier de l'appui de grandes mutualités belges. Ainsi les mutuelles de Boma sont en partenariat avec la mutualité chrétienne du Limbourg, celles de Kinshasa avec la mutualité  chrétienne de Namur,  celles du Nord-Kivu avec la mutualité de Bruxelles, celles du Sud-Kivu avec la mutualité de Tournai. Et, cerise sur le gâteau, il y a surtout un CGAT (Centre de Gestion des Risques et d'Accompagnement Technique des Mutuelles de santé), une asbl de droit congolais qui joue un rôle crucial pour le démarrage des mutuelles. Il leur faut des bases solides, mais surtout il faut s’assurer qu’elles pourront se développer par après, grâce à un travail de professionnels.

C’est ainsi également qu’on pourra favoriser l'émergence de fédérations provinciales et d'union nationale des mutuelles, capables de donner réalité et force à la voix des populations. Son Conseil d’Administration est  présidé activement par Mgr Cyprien MBUKA, cicm, qui sillonne toute la République, invitant tout le monde  (population en général, malades, personnel soignant, prestataires et pouvoir régulateur, l’État, etc.), à ne plus gérer la santé de façon isolée mais de façon solidaire et communautaire.

La plupart des mutuelles ont un fonctionnement plus ou moins semblable : le ticket modérateur ainsi que les remboursements dépendent des soins donnés : soit le 1°pallier (malaria, consultation médicale…), le 2°palier (accouchement, césarienne, hospitalisation…) soit le pallier (intervention chirurgicale plus grave). La cotisation demandée nous semble faible, pourtant elle demande un effort sérieux dans ce pays : 28 $ par an, c’est la moitié du salaire mensuel d’en enseignant au Congo !

 

Pouvons-nous aider ?

Ce sont évidemment nos confrères sur place qui sont aux avant-postes de combat pour la santé. Pourtant, Mgr Cyprien insiste sur la qualité des médicaments : pour l’approvisionnement des médicaments, le problème reste grave, car il s'agit de lutter contre les multiples contrefaçons et faux médicaments. Un réel progrès a été réalisé grâce à la création des CDR (Centrale de Distribution Régionale). Ce sont des ONG surveillées par l’État qui est présent aux diverses instances. Au Bas-Congo Ouest, cela s’appelle CAAMEBO et Mgr Mbuka Cyprien, cicm en est le Président du CA.

Et c’est probablement dans la lutte contre les contrefaçons, que nous pouvons apporter notre petite pierre, en envoyant le sondage d’AEFJN à des personnes qui pourraient y répondre. C’est peu, mais c’est toujours ça !

Jean Peeters : rencontre avec Mgr Mbuka