Nouvelles classées
 -  Année 2020
+ Année 2019
+ Année 2018
+ Année 2017
+ Année 2016
+ Année 2015
+ Année 2014
+ Année 2013
+ Année 2012
+ Année 2011
Archives revue
Infos
Visites

 390976 visiteurs

 3 visiteurs en ligne


Cyrille Noël - par webMaster le 06/04/2020 @ 12:33

photo de Cyrille Noël

1933 / 2020

Être à l’écoute, c’est probablement ce qui a marqué le plus ses amis et toutes celles et ceux qu’il rencontrait durant toutes ces années au Congo. A l’occasion de son décès fin mars, une religieuse congolaise rapportait ces qualités d’écoute à l’époque où il était responsable de la communauté à Kangu. Mais cela n’empêche que pendant ses longues années de rectorat à l’ESEKA/Kangu et ensuite à la coordination des écoles à Lukula, il ne laissait pas passer les incartades et faisait respecter les règlements tout en restant humain.

C’est à Lamorteau, village situé entre Virton et la frontière française dans la Province belge du Luxembourg que Cyrille est né en mars 1933 (il est décédé 5 jours après son anniversaire). Mais ne dites surtout pas qu’il est Ardennais, car cette région est bel et bien la Gaume.

C’est en 1964, après des études en sciences pédagogiques à Leuven que Cyrille a fait ses premiers pas dans le diocèse de Boma comme directeur d’école primaire à Kidima pendant un an avant d’arriver au Petit Séminaire de Mbata Kiela comme professeur de français avant de prendre la direction de la fameuse école secondaire ESEKA à Kangu où il resta jusqu’en 1973.

A cette époque il est nommé à LUKULA à la coordination des écoles conventionnées catholiques du Diocèse dont il prendra la direction de 1982 à 1988. Mais ses qualités d’homme sérieux, pointilleux mais chaleureux le propulsent à un étage plus haut : la coordination des écoles catholiques de toute la Province du Bas Kongo à Matadi. C’est pour lui un déchirement, car il doit quitter ses confrères et ses amis de Boma pour vivre à Matadi dans la communauté des frères des écoles chrétiennes qui est devenue pour lui une nouvelle famille.

Une mission qui n’était pas sans risque ; ainsi lors d’un voyage pour assurer le transport de l’argent pour la paie des enseignants d’une région, il s’est fait agresser par des bandits qui certainement avaient été prévenus de ce voyage par des initiés. Peu après, c’est Mobutu qui s’est mis sur son chemin avec la nationalisation des écoles catholiques !

C’est ainsi qu’a pris fin son « parcours scolaire » pour revenir à son Kangu chéri comme économe de la Province avant d’en être le responsable jusqu’en 1996 quand il atterri à Kinshasa pour assumer la tâche d’économe de la Province jusqu’en 2.000.

Mais la Belgique avait également besoin d’un économe provincial et le choix tomba sur lui, tâche qu’il assumera pendant des années jusqu’à l’absorption de la province francophone par la néerlandophone en 2006. La maison provinciale de la rue Berckmans n’existant plus, il partit rejoindre la communauté à Embourg près de Liège. C’est là que pendant près de quinze ans, Cyrille passa son temps à des bavardages avec ses confrères ou amis venus en visite, mais il était devenu champion en mots fléchés, mots croisés, sudoku….

Tout doucement, il commença à décliner, et après plusieurs mois d’hospitalisation, il décida de nous quitter définitivement. Ses cendres reposeront au cimetière de Jambes auprès de ses deux oncles.

Jean Peeters