Nouvelles classées
 -  Année 2020
+ Année 2019
+ Année 2018
+ Année 2017
+ Année 2016
+ Année 2015
+ Année 2014
+ Année 2013
+ Année 2012
+ Année 2011
Archives revue
Infos
Visites

 412512 visiteurs

 6 visiteurs en ligne


Nouvelles de Scheutistes confinés dans le monde.


François Mouchet au Japon

Oui, ici aussi on est confinés : ce petit engin de virus continue encore à se développer, surtout dans les grandes villes . Tout près de Nibuno, 2 hôpitaux sont contaminés mais aucun cas n’est connu dans notre résidence. (Ndlr : François vit avec une dizaine de cicm dans une maison pour Scheutistes âgés). Pourtant ce ne serait pas étonnant si cela arrivait parce que la plupart d’entre nous ne sont pas conscients du danger . Le gouvernement demande d’éviter toute sortie inutile bien que jusqu’à tout dernièrement les magasins étaient ouverts alors que les écoles et églises ont été fermées rapidement mais il n’y a aucune répression prévue, aucune intervention de la police . Tout le monde se promène avec le masque mais les japonais y sont habitués . A Nibuno, nous nous faisons beaucoup de soucis pour les familles et amis sans vous oublier .


Patrick Masschelein à Hong Kong

Ici, ben, la vie continue vaille que vaille. Les écoles, églises, et autres lieux de foules, tout est fermé. J'ai dit les offices de la Semaine Sainte devant une caméra pour Facebook... Cela fait drôle de prêcher devant une caméra dans une église vide... Et c'est loin d'être fini, hélas. C'est dur aussi pour les familles, qui vivent dans un minuscule petit appartement dans les hauts buildings de Hong Kong. Un ordinateur (pour ceux qui en ont!) pour 4 à 5 personnes, du matin au soir, les conflits conjugaux se multiplient, personne n'a un jardin à Hong Kong, impossible, hélas. Prions pour que cette épidémie se termine vite. Bien le bonjour aux confrères,

Romain Mouton : République Dominicaine

Ici aussi c'est le confinement. Le couvre-feu c'est de 5 p.m. à 6 a.m. Pour le reste de la journée chacun est invité à rester chez soi et à ne sortir que si c'est strictement nécessaire... par exemple pour acheter de la nourriture. Pour les célébrations liturgiques on a les célébrations sans participation des fidèles et les transmissions à la TV et à la radio.


Ivo Vanvolsem : Kasayi

Le virus se propage lentement au Congo : actuellement, "seulement" 234 infections et 20 décès. Pas encore ici dans la région de Kasayi, mais dans l'ouest du pays (surtout à Kinshasa) et un peu à l'est (les provinces de l'Ituri et des deux Kivu). Nous prenons les précautions nécessaires : nous nous lavons les mains régulièrement, nous ne donnons plus la main pour saluer, nous ne rencontrons plus les célébrations religieuses et les sportifs, les écoles sont fermées et nous sommes priés d'éviter les voyages et les visites inutiles. Tout cela est difficile à réaliser par les gens d'ici !

Nous nous sommes habitués à toutes sortes de maladies et d'infections par des virus. Quelques chiffres officiels sur le Congo 2019-2020 : Paludisme : 16,5 millions de malades dont 17 000 morts ; La rougeole : 332.000 infections, dont 6.200 décès ; Choléra : 31 000 infections, dont 540 décès ; Ebola : la première épidémie a eu lieu en 1976, maintenant nous avons la dixième épidémie au Congo avec 2.265 décès. Cette épidémie touche à sa fin, mais on observe actuellement une résurgence dans l'est du pays. Et combien sont morts de tuberculose, de fièvre typhoïde, de fièvre jaune, d'amibiase, etc... Et de malnutrition ? Combien de personnes meurent dans les forêts après avoir fui un conflit armé ? Combien ne se font pas tuer par des armes ?

Tous ces désastres sont liés à des années de corruption : - Les hôpitaux sont difficiles d'accès car les routes et les ponts sont cassés. Où est l'argent destiné à la construction de routes ? - Qu'est-il advenu de l'argent destiné à l'équipement médical ? Sans électricité dans les centres de santé, ces équipements ne peuvent pas être utilisés. Si le personnel médical qualifié est souvent incompétent parce que les écoles médicales donnent une formation inférieure à la norme à cause des salaires trop bas et de la corruption pour obtenir des diplômes. Et où va l'argent des nombreuses et riches mines congolaises ? Et comment toutes ces armes ont financé les guerres congolaises ?

Tout le monde devrait maintenant se laver régulièrement les mains avec de l'eau et du savon. Mais beaucoup de gens n'ont pas assez d'eau, et le savon est trop cher pour beaucoup ! Pas de poignée de main et gardez vos distances les uns par rapport aux autres : très difficile ici : expliquez cela aux enfants de notre centre...qu'ils ne devraient plus se chamailler entre eux.... Nous voulons nous préparer à une épidémie et un confinement total et pour cela, il faudrait acheter de la nourriture en quantité, mais comment la conserver et… l’acheter ?


Felipe Banegas : Guatemala

Alors qu’il était à la maison provinciale, Felipe y a été confiné. Il avoue que cela ne le dérange pas car par chance, il avait pris son ordi et donc il a actuellement un peu plus de temps pour classer et organiser toutes les informations qu’il a recueillies sur les mouvements migratoires dans la région en direction du Mexique et USA. La circulation de la population est réduite, mais difficile à faire respecter, mais tout rassemblement interdit. Actuellement il y a peu de décès, mais ils craignent le pire.

Edouard Tsimba : Grand Séminaire de Bangui (Centre Afrique)

Il est également confiné dans une grande propriété vide, les étudiants partis. Il se trouve vraiment seul, car seul Scheutiste et les professeurs sont très souvent absents. Actuellement il n’y a qu’une vingtaine de victimes du Corona à Bangui, mais il semble que ce sont des personnes venant de l’étranger. Pour la population le confinement est presque impossible puisque les maisons sont fort petites, beaucoup d’enfants qui n’ont évidemment pas l’habitude de se laver les mains, surtout que le savons coûte cher. De plus, il faut sortir tous les jours pour acheter la nourriture au marché où il y a énormément de gens qu’on croise. Les transports en commun sont interdits, pas plus de deux personnes dans le taxi.

Brésil :

Situation extrêmement dangereuse, des centaines de morts, mais les régions atteintes différemment. Situation dangereuse car le président Bolsonaro s’inspire de son copain Trump aux USA : il faut à tout prix sauver l’économie et donc, il n’est pas question de confinement des industries ! Heureusement plusieurs gouverneurs de province ne le suivent pas, mais tout le monde est inquiet. La grosse difficulté vient de la vie dans les favellas où les enfants courent partout et non seulement les gens n’ont pas l’habitude de se laver les mains, mais pour cela, il faut de l’eau courante à proximité.

République Démocratique du Congo (RDC) :

307 cas sont confirmés le 18 avril, dont 25 morts. Le gouvernement a commencé lundi 6 avril au matin l'isolement et le confinement total du centre politique, économique et diplomatique de sa capitale Kinshasa, considéré comme l'épicentre de la pandémie de Covid-19. Les premiers cas confirmés ont été enregistrés à Gombe, à partir du 10 mars, souvent parmi des Congolais de retour de l'étranger, dans l'entourage même du chef de l’État Félix Tshisekedi. "Le choix de cette commune est lié au fait que c’est à partir de Gombe que le virus se répand petit à petit dans les autres communes", ont rappelé lundi 6 avril les autorités sanitaires dans leur bulletin quotidien. Des cas ont aussi été enregistrés dans l'est de la RDC, à Goma, Beni et Bukavu, des villes également isolées. Le trafic de bateaux sur le lac Kivu entre Goma et Bukavu -et l'île d'Idjwi- a été suspendu. Le port de masques artisanaux sera obligatoire à partir du lundi 30 avril dans tout Kinshasa (un délai de quelques jours à peine = une aubaine pour les policiers). PS : le Gouvernement avait voulu interdire à tout véhicule d’entrer dans Kinshasa, mais le lendemain il était obligé de lever cette interdiction, car sans les camions chargés de nourriture fraîche, les prix avait déjà doublé et la population aurait été condamnée à la famine !

Philippines :

Le président Rodrigo Duterte a demandé aux forces de l’ordre d’abattre toute personne à l’origine de « troubles » dans les régions placées en confinement en raison de la pandémie de coronavirus ! Au lieu de causer des problèmes, je vais vous envoyer dans la tombe, a-t-il tonné avant d’expliquer qu’après deux semaines de confinement, l’épidémie continuait de progresser. Heureusement, le chef de la police, a assuré jeudi que les policiers ne commenceraient pas à tirer sur les fauteurs de troubles. Le président a probablement trop insisté sur l’application de la loi en cette période de crise, a-t-il affirmé. Actuellement, il n’y a que quelques milliers de personnes détectées et plus d’une centaine de décès. Les mesures de quarantaine, qui concernent notamment les 12 millions d’habitants de Manille, ont entraîné la fermeture de la plupart des entreprises et l’arrêt de presque toutes les activités sociales, religieuses et commerciales.

Cameroun

Le Cameroun est le deuxième pays le plus touché d'Afrique subsaharienne, derrière l'Afrique du Sud. Il y avait 1017 cas répertoriés le 18 avril, dont 22 décès. Depuis l'annonce de mesures, comme la fermeture des frontières ou l'interdiction des rassemblements, par le Premier ministre Joseph Dion Ngute le 13 mars, le gouvernement s'est contenté jeudi 2 avril de les proroger. Le Réseau des défenseurs des droits humains en Afrique centrale (REDDHAC), l'une des principales organisations de la société civile, appelle les autorités à mettre en place un couvre-feu, exigeant un accompagnement financier pour les plus pauvres

Sénégal

Le Sénégal enregistre, au 18 avril, 350 cas de contamination au coronavirus, depuis la découverte d’un premier cas, le 2 mars dernier, a annoncé Docteur Alyose Waly Diouf, porte-parole du ministère de la Santé et de l’Action sociale. Parmi ceux-ci, il y a 171 cas de rémission. Le pays déplore deux morts. Le premier, Pape Diouf, le célèbre entraîneur de football est décédé dans un hôpital de Dakar le 31 mars.

Tchad

33 cas sont déclarés le 18 avril, dont deux rémissions. Les autorités tchadiennes ont décidé de fermer les marchés, après avoir ordonné la fermeture des établissements d’enseignements, des bars et alimentations et des lieux de culte.

Angola

Au 10avril, le pays enregistre 19 cas de Covid-19 le 18 avril, dont 2 morts et 2 rémissions.

Zimbabwe

24 cas ont été déclarés au 18 avril dont trois morts Selon les autorités sanitaires, le premier patient est rentré le 9 mars dernier dans son pays via Johannesburg (Afrique du Sud), après un séjour à New York.